Non aux pesticides, oui à l’action citoyenne

4 mai 2018 à 10:52

C’est un fait : depuis 2017, les communes n’ont plus le droit d’utiliser de produits phytosanitaires afin d’entretenir les espaces publics. En 2019, ce sera au tour des particuliers. Une contrainte qui oblige les municipalités à trouver des solutions alternatives. Certaines ont d’ailleurs expérimenté de nouveaux produits, beaucoup plus écologiques mais qui demandent, aussi, beaucoup plus de temps et qui sont moins efficaces. Dans ce cadre là, les villes et villages du bassin mazamétain (Mazamet, Aussillon, Bout du Pont de l’Arn, Pont de l’Arn, Aiguefonde, Payrin-Augmontel et Caucalières) se sont réunis afin de mener une action commune. Le but : inciter les habitants à s’impliquer dans l’entretien de leur devant de porte. « Nous n’avons plus les moyens d’assurer l’entretien », martèlent les élus.

Le mardi 15 mai prochain, une conférence est donc organisée à la salle Costis d’Aussillon en lien avec le CPIE (Centre permanent d’initiatives pour l’environnement). Une conférence intitulée « Désherber : non aux pesticides, oui à l’action citoyenne » et qui débutera à 18h30. Au cours de ce moment, les participants pourront échanger avec les responsables du CPIE pour avoir des solutions concrètes. « L’accent sera mis sur la dimension environnementale et sur les problèmes de santé publique engendrés par l’utilisation de produits phytosanitaires », souligne Fabrice Joubert du CPIE du Pays Tarnais. L’occasion, enfin, de se sentir impliqué dans la vie de sa commune.