De belles soirées de jazz

30 juillet 2019 à 11:53

Nous pouvons parler d’une belle réussite. La 8ème édition du festival de jazz organisée par Bout du Pont de l’Arn et Pont de Larn vient de se terminer. Toutes les soirées ont été suivies par un public nombreux et connaisseur. Tout a commencé le mardi 23 juillet à Bout du Pont de l’Arn avec un apéro-concert animé par Twisted invite Thierry Serra Accordéon et qui a réuni près de 300 personnes sur la place de la mairie. Un temps parfait et une ambiance conviviale. Le tout agrémenté d’une formation de très bon niveau. Tous les ingrédients étaient là pour que la soirée se déroule de la meilleure des façons. Le lendemain, c’est le Quartet Thierry Balin qui a investi la salle polyvalente. Plus de 250 personnes avaient fait le déplacement pour profiter d’un pur moment de jazz. Enfin, l’apothéose est arrivée jeudi soir. Vincent Peirani était à Bout du Pont de l’Arn pour une soirée d’une rare intensité et d’un niveau musical exceptionnel. Accompagné d’Emile Parisien, autre virtuose de la scène jazz, de Tony Paeleman, Julien Herné et Yoann Serra, le Quintet a époustouflé le public. Ce dernier est ressorti envoûté par la qualité des artistes. Passer de Sonny and Cher (Bang Bang) à Henry Purcell (la célèbre Cold Songextraite de King Arthur), puis de ce dernier à Led Zeppelin (Stairway to Heaven), la tâche n’était pas aisée et pourtant elle a été accomplie avec un talent inouïe !

Pont de Larn clôture le festival

Vendredi et samedi, le festival se déroulait chez les voisins pont de larnais.  Malgré un temps maussade, mais grâce aux deux salles disponibles sur la commune, les deux concerts jazz ont pu se tenir en présence d’un public nombreux. Jazz Land à Saint-Baudille a attiré quelques 250 personnes pour une soirée réunionnaise qui a rencontré un grand succès autant gastronomique que rythmique. Rumpus le lendemain au Démal a rassemblé une centaine de personnes pour un jazz de qualité branché rock.

Une belle réussite donc sur les deux communes malgré un temps mitigé en fin de semaine et plus de 1.000 spectateurs. Le festival a pris une nouvelle dimension.