Stop aux pesticides

17 mai 2018 à 15:33

La conférence de Fabrice Joubert, introduite par le maire d’Aussillon Bernard Escudier, a lancé, ce mardi 15 mai à la salle Costis, la campagne intercommunale « Non aux pesticides, oui à l’action citoyenne. » En présence d’élus et d’habitants de l’agglomération, le technicien du CPIE (centre permanent d’initiatives pour l’environnement) a donc longuement évoqué l’horizon du « zéro phyto ». L’abandon des glyphosates (herbicides d’origine chimique) est une obligation pour les collectivités locales depuis 2017. Elle le sera pour les particuliers en 2019 (et pour les agriculteurs en 2025). De fait, sans produits de substitution, communes et habitants devront s’adapter à la nouvelle donne. Fabrice Joubert a livré quelques pistes de pratiques nouvelles plus écologiques : éco-pâturages de grandes parcelles, diversification, associations de plantes dans les potagers, désherbants naturels, paillage, binage… Il a également rappelé la nocivité des produits phytosanitaires pour, non seulement les sols, les nappes, l’air, mais, surtout, pour les êtres humains qui y sont exposés. « Il faut apprendre, martelait Fabrice Joubert, à voir les plantes différemment. L’herbe folle ce n’est pas sale, contrairement aux pesticides. J’encourage les citoyens à entretenir leurs pas de porte, à les fleurir éventuellement. » Autant de choses que les collectivités, en l’absence de solution miracle, écologique et peu onéreuse, ne sont plus en mesure de réaliser. Pour approfondir le sujet, Fabrice Joubert a conseillé la lecture du livre : « Les poireaux préfèrent les fraises. »
Les villes participantes : Aiguefonde, Aussillon, Bout-du-Pont de l’Arn, Caucalières, Mazamet, Payrin-Augmontel et Pont-de Larn.